In Croissance Spirituelle

Seigneur, je t’en veux. Et maintenant?

seigneur je t'en veux et maintenant carnet de lily

Si tu es chrétien ou chrétienne, tu as tout comme moi vécu des blessures, du rejet, des moments de doute dans ta vie, qui t’ont fait questionner DIEU, ainsi que ta FOI, qui t’ont même peut-être mise en colère contre Lui. Mille et une pensées se sont bousculées dans ta tête au moment où tu vivais une certaine situation, tellement tu n’en croyais pas tes yeux/tes oreilles:

“Seigneur, si Tu m’aimes, pourquoi est-ce que tu as laissé cet homme me faire du mal ?”

“Seigneur, si Tu m’aimes, pourquoi as-tu laissé ce leader dans l’église se jouer de moi ?”

“Seigneur, si Tu es si Bon, pourquoi est-ce que ma famille est complètement détruite/divisée ?”

“Si Tu m’aimes Père, pourquoi tous les membres de l’église m’ont tourné le dos, ont parlé contre moi, détruit mon nom et ma réputation ?”

“Si Tu nous as demandé de nous aimer les uns les autres alors COMMENT SE FAIT-IL QUE TEL OU TELLE faillisse complètement? Pourquoi est-ce que Ton Église est remplie d’hypocrites ?”

“Seigneur, si tu es Dieu, pourquoi tu as laissé papa, maman mourir ? Pourquoi tu as permis que mes parents divorcent ? Pourquoi ma famille m’a abandonné ?”

“Père, je t’aime et je te sers depuis tant d’années, pourquoi as-tu permis que je traverse ce long désert sec, abjecte, que je souffre autant? Pourquoi ne m’as-tu pas protégée?”

Ou encore des commentaires sur l’Église en général, à cause de tes expériences passées:

“COMMENT EXPLIQUE-TU que j’ai fais tout ce qui était bon à Tes yeux, j’ai agis comme une bonne chrétienne, mais que j’aie tout de même récolté des gifles!”

“À quoi ça sert que je continue à traîner avec des gens pareils, des hypocrites, des lâches, des gens qui ne se soucient pas de moi et qui passent leur temps à me faire du mal ? Autant traîner avec les gens dans le monde! Ils sont neutres, certains m’acceptent tel que je suis, même s’ils ne sont pas d’accord avec ma FOI. Je préfère largement avoir des amis dans le monde que de traîner avec des chrétiens.”

“Je ne veux pas de leader ou de mentor, j’en ai vu assez. Je me suis fait abuser, rejeter, juger lorsque je suis tombée, par les personnes qui étaient sensées m’accueillir, me réconforter et prier pour moi!”

“Moi ces histoires d’église là, oublie ! C’est du lavage de cerveau. Ils se prennent pour qui pour mettre leur nez dans ma vie privée ?”

Et oui.

Malheureusement, les scénarios sont MULTIPLES. Ce que j’ai appris dans ma marche avec le Seigneur, c’est que les gens resteront exactement ça, des gens, chrétiens ou pas, et que nos attentes ne peuvent pas être aussi grandes envers eux. Nous oublions que dans chaque église où nous irons, il y aura toujours quelque chose qui ne nous plaît pas, qui ne nous semble pas biblique, toujours un sujet de plainte, toujours des HUMAINS. Qui dit humains dit blessures. Et oui, je sais que en tant qu’enfants de Dieu, nous avons la responsabilité d’aimer notre prochain et de le soutenir, et malheureusement nous avons tous faillis à cela. Aussi, souvent nous ne comprenons pas du tout ce qui se passe, nous sommes perturbés car nous ne sommes pas en contrôle, alors il nous ‘semble’ que Dieu ne fait pas bien Son travail. Nous oublions qu’Il utilise TOUT ce qu’on vit, le bon comme le mauvais en NOTRE faveur (Romains 8:28) et que Sa volonté pour nous est bonne, agréable et parfaite. Nous oublions que comme des enfants ne comprennent pas toujours papa et maman car ils sont trop petits, nous ne comprendrons pas toujours Celui qui nous tient dans Sa main. Nous ne pouvons pas nous éloigner de notre SEULE SOLUTION, SEULE SOURCE, SEUL ABRI, SEUL AMI, à cause d’une bénédiction envolée ou d’une blessure. Il fait bien au-delà de ce que les hommes peuvent faire pour nous. NOUS AVONS BESOIN DE LUI.

Ce qui est un peu dommage, c’est lorsqu’on PUNIT DIEU et qu’ON SE DÉTOURNE DE LUI pour les fautes que nos frères et soeurs DANS L’ÉGLISE ont commises. Lorsqu’on le BOUDE parce qu’on a pas eu le travail qu’on désirait tant. Lorsqu’on l’ignore, on ENDURCIT notre coeur parce qu’on est blessés et qu’on ne s’est pas senti protégés par rapport à certains choix qu’on a fait (même lorsque c’est nous qui en avons fait à notre tête!…ou encore quand nous avons eu des fausses révélations et des semblants de bénédictions! Ça arrive à tout le monde. 😉 Lorsqu’on ne veut plus entendre parler de Jésus parce que nous l’avons servit fidèlement mais que nous avons perdu quelqu’un ou quelque chose, et été déçus…

Souvent, un incident est vite arrivé, une blessure par ci, une blessure par là, une accumulation, une explosion, et nous revoilà comme au commencement, avant qu’une âme ‘charitable’ ne nous invite à l’église, avec une condition parfois même pire qu’auparavant. Nous voilà assis à la maison tous les weekends, le coeur en mille morceaux, frustrés, en colère, parce que l’endroit où tout avait si bien débuté est devenu à nos yeux comme une pièce de l’enfer. Nous crions au scandale et à la trahison et nous allons même jusqu’à salir le nom de telle ou telle église, de telle ou telle personne parce que nous n’avons pas aimé comment nous avons été traités.

C’est Lui qui peint le tableau de ta vie…

Nous voilà, à cause d’un événement quelconque, d’un désert, de la perte d’un être cher, fâchés, en colère contre Dieu Lui-même. D’ailleurs, cela m’est récemment arrivé; Dans ma RELATION AVEC DIEU, il m’est arrivé à maintes reprises, comme une enfant gâtée, de bouder, car je ne comprenais pas Dieu. Il m’est arrivé d’oublier que je dois TOUT à Dieu et que Lui ne me doit rien. Et Lui à m’écouter et à me répondre doucement, rempli de patience et de bonté. Récemment, allongée sur mon lit, impuissante face à certaines circonstances de ma vie, les larmes de frustration et de colère ont commencé à couler. J’ai refusé de rester muette et de faire “comme si tout allait bien Seigneur”, de jouer la religieuse hypocrite qui n’en veut pas à Dieu car en réalité, J’EN VOULAIS À DIEU!… “Mais Seigneur, Tu oublie que c’est pour TA GLOIRE que je t’ai demandé ça, pas pour moi. Mais Seigneur, j’en ai marre, j’en ai assez…depuis que je prie! J’ai fais tout ce qui était en mon pouvoir, j’ai suivi Tes directives…. Mais Seigneur, c’est TOI qui m’a fait cette promesse, j’ai l’air de quoi moi aujourd’hui ?” Frustration sur frustration, larme sur larme. Et comme David qui commençait souvent ses Psaumes sur une note mélancolique, mon Psaume à moi a continué durant quelques minutes, le coeur gros comme ça, et on pourrait croire qu’une telle confrontation se soldera par une gifle divine ou par la foudre qui viendrait me consumer, et pourtant non! Au fur et à mesure que j’exprimais au Seigneur ma frustration, je sentais mon coeur s’apaiser. J’ai ressenti l’amour véritable de mon Papa. Sa protection, Son affection, Son réconfort. Et là, le Seigneur m’a dit : “Aurélie, Il faut que tu Me pardonne.”

“Hein Seigneur, te pardonner ?” La face complètement défaite, bredouille, je ne saisis pas très bien. Dans ma tête je me dis, depuis quand on pardonne à Dieu? J’ai déjà eu à me pardonner mille et une fois, à pardonner aux autres et à demander pardon, mais dire à Dieu que je Lui pardonne, ouhlala! Dans quoi je me suis aventurée, là au juste?

“Oui, Me pardonner. Tu m’en veux à cause de x, y et z et tu ne m’a toujours pas relâché de ton coeur.”

Et là subitement, toute petite dans mon lit une crainte (révérencielle) me saisit, je me dis WOWWWWWWW… Le Dieu de TOUT L’UNIVERS me parle avec autant d’amour et de douceur, comme un papa parlerait à sa petite fille!!! Le Dieu qui tient le monde dans Sa Main puissante, qui me regarde du haut de Son trône et doit me voir comme un grain de sable dans le désert, Celui qui a envoyé Son Fils Unique mourir pour MOI, me parle avec autant de compréhension et me demande de Lui pardonner. Je me sens tout d’un coup très petite dans Sa Présence, je fais plus attention à mes mots. Je prends la décision de Lui pardonner et je Lui demande pardon d’avoir été en colère contre Lui, par la même occasion. Et je réalise qu’Il ne me demande pas de Lui pardonner parce qu’Il a besoin de mon pardon. En réalité, c’est MOI qui ai besoin de ce pardon. C’est MOI qui va en bénéficier. Tant que je ne Lui ai pas pardonné, c’est comme si je m’attends à ce qu’Il me faillisse, et je vais vous dire, notre Papa Céleste est FATIGUÉ que Ses enfants le traitent comme un homme. Ce jour-là, Il a complètement restauré mon coeur et ma confiance en Lui et Il m’a tellement remplie de Son amour que ma coupe déborde.

Le Seigneur m’a fait réaliser combien Ses enfants l’attristent parfois. Telle ou telle chose nous est arrivé, on a été blessés et en colère contre Dieu Lui-même (pas juste contre les circonstances ou les personnes!). On a commencé à l’éviter, notre vie de prière a baissé… pour certains cela à duré quelques jours, d’autres quelques mois, ou même des années. On a été réconcilié avec Dieu une première fois (through the blood of Jésus), mais bizarrement, on a besoin encore et encore d’être réconciliés avec Dieu, parce qu’on l’évite, on le fuit, on lui en veut.  Il n’a pas fait ci ou ça, Il n’est pas intervenu comme on voudrait. Mais on oublie aussi que Dieu notre Père, dans certaines situations, a du garder le silence, pas par manque d’amour, mais parce que le Maitre garde le silence tandis que l’élève passe son examen…. L’incompréhension face aux circonstances, le sentiment de trahison, Le sentir “absent”, Lui qui a promis de nous protéger, tout ceci nous a profondément affectés et a fait rejaillir toutes nos insécurités.

Le Seigneur me montrait combien on garde même des rancoeurs et des mauvaises pensées contre Lui! On garde des craintes, parce que “Tu te souviens la fois passée, Seigneur, Tu n’as pas répondu à ma prière. Tu n’as pas fais comme je t’avais demandé…” On parle à Dieu comme s’Il nous devait quelque chose. On se dit bon, puisqu’Il m’a sauvée, moi j’avais rien demandé, maintenant à Lui de faire MA volonté, sinon je ne continue plus dans cette affaire de christianisme là. C’est une mauvaise façon de faire et de penser, car c’est bien nous qui avons besoin de Lui et c’est un privilège d’avoir Jésus dans sa vie! Mais au travers de tout ça, je suis heureuse car Dieu nous enseigne, sur Sa personne, Sa volonté et sur combien nous ne sommes riens sans Lui.

MAIS IL EST DIEU !

 

“Cherchez le SEIGNEUR pendant qu’il se laisse trouver. Faites appel à lui pendant qu’il est près de vous. Les gens mauvais doivent abandonner leur conduite. Celui qui fait le mal doit abandonner ses pensées méchantes. Tous doivent revenir vers le SEIGNEUR, car il aura pitié d’eux. Tous doivent revenir vers notre Dieu, car il pardonne généreusement. Le SEIGNEUR déclare : « Vos pensées ne sont pas mes pensées, mes façons de faire ne sont pas les vôtres. Il y a une grande distance entre mes façons de faire et les vôtres, entre mes pensées et vos pensées. Elle est aussi grande que la distance entre le ciel et la terre.” (Esaie 55: 6-9 PDV)

 

Il reste DIEU, qu’on Le suive ou pas, qu’on l’ignore ou pas. Par contre nous, nous sommes P E R D U S sans Lui, sans Son amour et Sa protection, sans Sa grâce abondante qui nous attend chaque jour, qu’Il renouvelle à chaque instant. C’est CLAIR que parfois franchement, on a vécu des trucs qui nous ont fait tout remettre en question. On a vécu des douleurs et des blessures, des déceptions, on s’est même dit autant retourner dans le monde, car au moins dans le monde, ce n’était pas aussi grave. Mais laisse-moi te dire aujourd’hui, que TA SOLUTION n’est pas dans le monde. TA SOLUTION EST EN JÉSUS CHRIST. Par exemple, je ne sais pas ce que tu as vécu dans l’Église qui t’a fait partir, te retirer, aller parler en mal des chrétiens partout où on te prêtait l’oreille, mais pendant que tu le fait, la vie suit son cours, le temps passe, les personnes continuent de vivre mais toi tu te retrouve mal en point et les années passent, tu n’oublies pas. Dieu est Juste. Avez-vous remarqué que nous aimons crier JUSTICE! pour les fautes des autres mais crier GRÂCE! pour nos propres fautes? “Nan mais Aurélie, tu ne comprends pas, moi j’ai toujours bien traité les gens, je n’ai pas cherché de problèmes, blablabla.” Laisse-moi te dire que JE COMPRENDS TOUT À FAIT, car à ce que je sache je suis aussi faite de CHAIR, et tout comme toi j’ai vécu des choses dans ma vie qui m’ont clouées AU SOL, littéralement, et m’ont donné envie de tout abandonner. Je ne suis pas là pour te sortir mille versets bibliques (que peut-être tu connais déjà). Peut-être que tu as une très bonne doctrine que tu aime réciter, mais n’est-ce pas étrange de voir que lorsque les circonstances frappent, lorsque nous sommes blessés, nous oublions cette même doctrine, à commencer par les commandements qui nous demandent d’aimer 1. DIEU de toute notre coeur, de toute notre âme et de toute notre force et 2. d’aimer notre prochain comme nous-même? Oh, et nous oublions aussi la doctrine lorsqu’il s’agit de pardonner jusqu’à 77 fois 7 fois (donc à l’infini) les autres lorsqu’ils nous font du tord ? Et nous rangeons dans un petit coin de notre mémoire tout l’amour et la bonté de Dieu, toutes les fois où Il nous a sortis de la galère, nous a guéris, nous a bénis, nous a répondu, nous nous concentrons uniquement sur ce qu’IL N’A PAS FAIT cette fois-ci ?

Dieu ne faillit jamais. Il s’appelle Fidèle, c’est Sa nature, et Il demeure Fidèle car Il ne peut pas renier qui Il est. Ce n’est pas parce que les hommes nous ont laissé tomber qu’Il nous laissera tomber. Il est un Dieu de promesses. S’Il t’a promis qu’Il est avec toi TOUS LES JOURS jusqu’à la fin des temps, Il est avec toi tous les jours jusqu’à la fin des temps! Tu n’as pas besoin de le sentir pour savoir que c’est vrai ou pas! Ton Amour pour Jésus doit outrepasser ton amour pour ton père, ta mère, ton ex, ton copain, ton mari, ta soeur, tes enfants. Eh oui! Ils partiront un jour, mais CHRIST LUI, ne part pas. Il est avec toi. N’oublions jamais quel est notre but sur cette terre, qu’elle est la course que nous courrons, Qui nous cherchons.

 

“Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Vous m’invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur. Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel, et je ramènerai vos captifs ; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l’Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d’où je vous ai fait aller en captivité. (Jérémie 29:11-14 LSG)

Restauration, restauration dit le Seigneur, entre dans ta saison de restauration….

Je ne suis pas en train de te dire de ravaler ce que tu as vécu, d’oublier, de le mettre sous le tapis et de le laisser là. Non, TU DOIS DEALER AVEC ÇA. Je suis en train de te dire peut importe ce que tu as vécu, la puissance de la RESTAURATION est telle que l’Éternel t’attend aujourd’hui. Laisse-Le te guérir, pas juste t’asseoir à la maison pendant 10 ans à ruminer des blessures, mais vraiment prendre un temps avec Dieu pour guérir. Si tu es en colère, parle-Lui. Si tu dois pardonner, pardonne-Lui. Si tu veux avancer, si tu veux de nouveau ce feu dévorant qui te caractérisait à tes débuts (tu sais, avant que TOUT ÇA n’arrive…) REVIENS à LUI de tout ton coeur. Cherche-Le, même si c’est en tâtonnant. Jésus est LE Chemin, LA Vérité, LA Vie. N’attends jamais de comprendre Dieu pour Le suivre ou Lui obéir. Il a ton meilleur intérêt à coeur. Pardonne à Dieu car tu Lui faisait confiance et aujourd’hui tu Lui en veut car Il tu pense qu’Il t’a enlevé papa, maman ou X, Y, Z. Pardonne les gens de l’église qui t’ont blessé ou on parlé de toi, comme Joseph pardonne et monte plus haut, toujours plus haut. Pardonne-toi toi-même, sois libre de toute culpabilité qui te rongeait, t’empêchait d’avancer, de toute blessure du passé. Sois libre de tout mensonge de l’ennemi. Sois libre de t’exprimer. Sois libre d’être toi-même. Sois libre dans l’esprit. Sois libre dans Sa Présence. Sois libre de toute pensée erronée, toute pensée de jugement ou de condamnation parce que tu penses qu’aux yeux des gens tu n’as pas été “une bonne chrétienne”, ou que tu n’es plus digne de Le suivre. C’est faux! Sois libre de marcher pleinement dans ton identité en Christ. Sois libre d’aller là où tu SAIS que Dieu t’appelle, Il t’en parle depuis des mois mais tu avais tellement mal que tu refusais de bouger. Sois libre de Le laisser t’aimer et prendre soin de toi! Il t’aime tellement. Il est un Père pour ceux qui n’ont pas de père. Il est un Père pour toi et Il ne te laissera jamais tomber. Il t’attend.

 

With Love, Lily

 

Encore plus de nouvelles, d’exhortations, de conseils via l’application LE CARNET DE LILY, alors n’attend plus, télécharge la & partage-nous ton expérience sur ce thème dans la section CommunautElles.

Share Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

Article précédentMon histoire: « J’ai décidé de ne pas m’engager avant le temps»
Article suivantÀ la découverte de l'Atelier Lior, une marque 100% lumineuse
error: Content is protected !!