marques et annonceurs carnet de lily

Le Carnet de Lily

J'ai fini mes études et maintenant quoi?

J’ai fini mes études et maintenant?

“J’ai fini mes études et maintenant?” est une question que plusieurs d’entre nous se sont posées à un moment ou à un autre.

Vous rejouez le film de votre vie: vous revoyez ces moments décisifs de vos études; vous vous souvenez des nuits blanches, du travail acharné, de la privation et des larmes. Tout ce chemin vous l’avez parcouru et vous y êtes arrivées. Enfin, vous avez obtenu ce diplôme dont vous rêviez si souvent — et dont vos parents rêvaient aussi avouons-le.

Pourtant, malgré le plan clair, les projets parfaitement définis, quelque chose cloche. Pas de travail ! Que faire?

 

Si le plan A ne marche pas, il reste encore 25 lettres de l’alphabet ! — Ulrich Kévick Tossa

 

Littéralement, cela signifie “Toutes choses concourent au bien de ce qui aiment Dieu (Romains 8.28)”. En effet, il n’existe pas un seul chemin pour arriver là où nous projetons d’aller. Pour obtenir le nombre 10, il y a plusieurs possibilités (10+0 ; 9+1 ; 8+2 ; 5+5; etc); de même, pour atteindre le travail de nos rêves après nos études, nous pouvons suivre une infinité de chemins.

“Les voyages forment la jeunesse”

Voyager n’est jamais une mauvaise idée. Bien au contraire, cela permet d’ouvrir son esprit à d’autres possibilités. Il peut s’agir d’un séjour linguistique pour maitriser une langue étrangère ou d’une mission humanitaire dans un pays du tiers-monde; pourquoi ne pas tout simplement répondre à une offre d’emploi si elle nous correspond? Toute expérience à l’étranger a une valeur inestimable sur un CV. Si voyager ouvre l’esprit, cela permet aussi de développer des qualités utiles au monde professionnel. Maitrise de plusieurs langues, capacité d’adaptation, autonomie, etc sont autant de savoir-être que vous acquerrez quand vous vous lancerez.

De plus, découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, c’est sortir de sa zone de confort. Or, c’est hors de sa zone de confort que l’on élargit l’espace de sa tente. C’est là que l’on rencontre la vraie bénédiction — souvenez-vous d’Abraham, c’est dans l’inconnu qu’il est devenu père d’une multitude. C’est aussi là qu’on découvre de nouvelles facettes de nous que l’on n’aurait pas imaginées. Quand nous osons l’inconnu, nous faisons des rencontres qui changent à jamais nos vie — Ruth a rencontré Boaz à Bethléhem. #suivezmonregard

Bien entendu, tout projet de ce type nécessite une bonne préparation. Il te faudra donc de bons outils pour t’aider.

 

Qu’as-tu dans ta maison? 

Souvent, nous nous engageons dans nos études supérieures sans conviction, sans certitude, sans se connaître. Nous nous sommes laissées porter par les désirs de nos parents — ma fille, tu seras médecin! — les choix de nos professeurs — Mademoiselle X, avec de tels résultats, vous n’entrerez jamais en Ecole de commerce! — et nos ambitions personnelles. Pourtant, il y a depuis le commencement une personne qui nous connaît mieux que nous-mêmes et tous les autres.

Cette personne nous assure qu’Il maitrise tout notre parcours. “Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance“. Malheureusement, nous Lui faisons peu confiance en ce qui concerne nos études, notre travail. Ainsi, nous lançons la société nous conditionner et acceptons que telles études nous garantissent tel salaire; ou que certaines formations ont plus de valeurs que d’autres.

C’est ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique notamment, des parents ont souvent privilégié des études classiques à des formations plus manuelles. Serait-il vraiment plus acceptable d’être titulaire d’un Master ou d’un diplôme d’ingénieur que d’un CAP — certificat qui donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié dans un métier déterminé tel que la cuisine ou la coiffure ?

Et si ce moment où nous avons tout essayé mais que nous ne trouvons toujours pas ce travail était le moment de se demander “qu’as-tu dans ta maison?”. C’est le témoignage de Barbara Okereke. Avec un diplôme en ingénierie électrique et électronique et un Master en management du pétrole et du gaz, on aurait pu penser qu’elle trouverait aisément du travail au Nigéria. Pourtant non et c’est ainsi, que commença son aventure entrepreneuriale.

 

 

Attention!!! L’entrepreneuriat n’est pas une chose simple. D’ailleurs, nous racontons l’aventure entrepreneuriale dans cet article et dans celui-ci. Nous parlons de la nécessité de se poser les bonnes questions car toutes les portes fermées ne le sont pas nécessairement par l’ennemi. Quel don, quel talent avez-vous entre vos mains? Il se pourrait que ce soit une clé.

 

Au-delà de tout cela, si vous ne devriez retenir qu’une seule chose, notez que ce ne sont ni vos diplômes, ni votre travail qui définit qui vous êtes. Que vous le voyiez ou que vous ne le voyiez pas, Dieu est au contrôle. Au moment opportun, Il ouvrira une porte que, non seulement, personne ne pourra fermer; mais que même vos diplômes n’auraient pas pu ouvrir.

 

#BeStill

Christabel

Christabel est en résumé une « #soulfood kinda girl ». Amoureuse de l’amour, elle tombe à moitié amoureuse de tout ce qui sait l’émouvoir; elle hésite souvent entre une belle âme et des mots doux. Souvent passionnée, parfois réfléchie, elle croit fermement qu’avec dix petits doigts et un cerveau, nous pouvons changer le monde. Her motto : Don’t be eye candy, be soul food !

POST A COMMENT

error: Le Contenu est protégé !!