In Amitié, Mes Relations

L’importance de soigner ses relations

carnet de lily

Avoir un emploi du temps très chargé et de multiples projets à réaliser, voici le quotidien de nombreuses femmes dites femmes d’influence, femmes de succès ou femmes de foi. Et pourtant, une plainte revient très souvent: “Tu n’as pas le temps pour moi.” Au milieu de toutes les responsabilités du quotidien, comment apprendre à naviguer dans ses relations avec brio?

 

Il faut comprendre que les femmes de nature entreprenantes ont cette capacité à jongler entre des horaires chargées et une multitude d’occupations; par contre, l’erreur qu’elles font souvent est de négliger leur vie sociale et même leurs relations les plus importantes, avec amis et famille. Elles travaillent sur beaucoup de projets, ont de grands accomplissements, dirigent de grands ministères, parfois au détriment de leurs relations personnelles.

Cultivons notre jardin relationnel…

 

A picture representing a left quotation mark

“Le bonheur ne se trouve pas dans les accomplissements mais dépend plutôt de ton attitude.”

 

Les projets, surtout s’ils sont divins, ont leur importance. Nous avons besoin de nous sentir accomplies comme femmes, de laisser une marque et de faire la différence dans ce monde, dans nos familles, notre travail, etc. Peut-être es-tu carriériste et aspires-tu à de grandes choses dans ce domaine de ta vie; tu t’y donnes à 200% mais qu’en est-il des autres domaines de ta vie? Comment est ta vie spirituelle et sociale? Ou encore, tu as un appel dans le ministère et tu es constamment en train d’oeuvrer à gauche à droite. Sauf qu’à un moment donné, tu t’aperçois que tu n’arrives même plus à connecter avec les gens autour de toi parce que tu es absorbée matin, midi et soir par le ministère. C’est quelque chose que j’ai moi-même vécu à maintes reprises, et il m’arrive encore de vivre des situations qui tentent de me ramener dans ce tourbillon d’occupations qui me poussent à négliger le reste de ma vie et surtout mes relations. Le temps, ça se crée pour les personnes qui comptent.

 

En effet, à quoi cela sert-il d’avoir de beaux gros projets mis sur pied, sur lesquels tu as travaillé nuit et jour mais sans personne avec qui savourer tes victoires? Personne que tu peux appeler lorsque tu as besoin d’une épaule sur laquelle t’épancher? Personne pour t’écouter et te comprendre, avec qui connecter? Oui, Jésus est disponible pour nous écouter, mais Il a aussi placé des relations dans nos vies pour un but. Nous devons donc en prendre soin sur la route du succès. C’est ce qui fait de nous de véritables chrétiens.


Pourquoi courir à gauche et à droite pour des accomplissements? Tu crées, tu travailles encore et encore mais par la même occasion un sillon se forme dans tes relations. Comme disait Jentezen Franklin, le bonheur ne se trouve pas dans les accomplissements, mais dépend plutôt de ton attitude. C’est donc faux de croire que te disperser dans 10 000 projets à la fois fera de toi une superwoman épanouie dans tous les domaines de sa vie. Tu dois plutôt te demander pourquoi tu ressens le besoin constant de plonger la tête la première dans une multitudes de projets. Tes projets ne sont pas tes meilleurs amis. Tu dois lever les yeux et apprendre à regarder ton semblable dans les yeux et lui demander s’il va bien.


A picture representing a left quotation mark

“Tu dois te demander pourquoi tu ressens le besoin constant de plonger la tête la première dans une multitude de projets. Tes projets ne sont pas tes meilleurs amis.”

 

L’activité au détriment de l’intimité

En réalité, par expérience et observation, j’ai finis par comprendre que souvent, nous nous cachons derrière notre activité pour éviter l’intimité. L’activité devient facilement une cachette, un refuge qui nous évite d’aller plus loin avec les autres et de faire quelconque effort relationnel. Peut-être est-ce par peur d’être blessées, jugées, incomprises. On refuse de sortir de notre confort (qui consiste à aller vers les autres et connecter avec elles) et on se réfugie dans le travail. Non pas qu’il faut être intime avec tout le monde, mais bien nourrir et insuffler la vie à son cercle d’amis.

Tu ne peux être une superwoman 24h/24. Mariée ou célibataire, tu auras toujours besoin d’amies. Si tu es célibataire ne pense pas que le mariage viendra régler ton incapacité actuelle à développer et gérer de bonnes relations. Le mariage n’est pas un échappatoire à la réalité que tu vis aujourd’hui. Quelle est-elle? Sais-tu gérer tes relations? Passes-tu ton temps à te plaindre et dire que tu veux des amies mais sans rien faire pour changer la donne? Il y a quelques années, Dieu m’a fait comprendre que mon incapacité à naviguer avec mes relations d’aujourd’hui continuerait éventuellement dans mon mariage; et que c’est aujourd’hui que je devais commencer à entretenir mes relations, pas demain.

Aujourd’hui, je mets un point d’honneur à passer du temps avec les gens que j’aime, que ce soit mes soeurs, mes amis, mes frères et soeurs en Christ. Je crée toujours du temps pour les personnes qui me sont chères, peut importe mon emploi du temps. Je refuse de prendre pour acquis que mes bien-aimés seront toujours là et qu’ils peuvent attendre pendant que travaille sur mes centaines de projets. Bien entendu, cela ne m’empêche pas de faire ce que j’ai à faire et de donner mon 200% pour le Seigneur quand Il me le demande.

Quels sont tes rapports avec les humains?

Malheureusement dans la société d’aujourd’hui, soit on utilise les humains pour arriver à ses fins, soit on valorise les projets plus que les humains, qui se retrouvent négligés.

 

Cela devient rapidement malsain. Comment te sentirais-tu si quelqu’un que tu aimes reportait constamment vos rendez-vous à cause de ses projets? Ou t’appellerait uniquement si elle avait besoin de ton aide pour ses travaux? Au début, tu te montrerait compréhensive mais à la longue, cela viendrait t’affecter. Pourquoi? Parce que tu es humaine. Tu finirais par te demander pourquoi cette personne agit de la sorte, et c’est ainsi que des barrières inutiles se créent entre vous. Être une femme spirituelle n’enlève en rien ton besoin de temps de qualité et de conversations, de connections profondes avec d’autres femmes par exemple. Aller au-delà de la surface et des responsabilités du quotidien, et tout simplement connecter avec autrui, avoir de la compassion, écouter et se taire pour une fois, ou être en mesure d’avoir une vraie conversation de vie.

 
 

Et le ministère dans tout ça?

 

Dieu t’a appelée, mais tu ne peux arriver seule à ta destination. Il ne place pas seulement des autorités dans ta vie mais des amis clefs pour ta destinée. Comme David, tu as besoin d’un Jonathan. Jonathan représente ici ces amitiés de destinée que tu dois absolument chérir. (Voir 1Samuel 18) Je ne parle pas ici d’amitié avec ta maman spirituelle ou les brebis que Dieu t’a confié. Dans ce contexte-ci, ce sont des rapports verticaux: malgré l’affection que tu peux avoir pour l’une ou l’autre, tu puises chez l’une et tu déverses chez l’autre; il y a des choses que tu ne pourras jamais dire à tes filles et que ta mère ne pourras jamais te dire, à cause de ce rapport d’autorité. Il y a une limite qui est établie.

 

Je te parle donc ici de développer tes rapports horizontaux: des ami(e)s de destinée, un noyau dur, un cercle social. Des femmes comme toi, avec qui s’édifier mutuellement, s’épauler, prier et se développer. Tout comme Marie, tu as besoin d’une Elizabeth. Elizabeth représente ici tout lien approuvé par Dieu et qui t’aide à protéger et enfanter ce que Dieu a mit en toi; c’est une amie et une confidente, elle a aussi plus d’expérience dans certaines choses, et vice-versa. Vous vous complémentez bien! (Voir Luc 1)

 

Apprendre à connecter

Toute femme a besoin d’amies car nous sommes des êtres relationnels. C’est ainsi que Dieu nous a créées. Il y a quelque chose de divin lorsque plusieurs femmes se rencontrent et s’adonnent ensemble à des activités et conversations édifiantes. Elles ressortent de là transformées. Le secret? Elles ont connecté.

 

Jésus lui-même savait faire la part des choses entre le ministère et les temps de détente avec ses amis et disciples, ces merveilleux temps de partage qui créent des souvenirs et dont on se rappelle encore 2000 ans plus tard lorsqu’on lit la bible. Ces moments précieux ne l’empêchaient pas d’aimer, de partager, de conseiller mais aussi de rire, bien qu’Il était le Christ.

 

Alors, oui aux projets, oui au ministère, mais non à l’égoïsme. Non aux appels qu’on ne décroche que lorsqu’on veut parler business, “mes projets, mes ceci, mes cela”. Non aux textos qu’on envoie uniquement lorsqu’il faut parler ministère ou tâche à exécuter. Un simple “bonjour comment ça va” (et attendre une réponse svp), une simple conversation, un simple café ou une soirée entre filles peut faire toute la différence et venir complètement te rebooster pour la suite. Comme femmes chrétiennes, nous devons refuser et briser tout esprit d’individualisme ou de solitude dans nos vies, refuser et rejeter les faux-semblants et la crainte des autres. Je sais que c’est un travail de longue haleine, mais Dieu rendra parfait tout ce qui te concerne (Psaumes 138:8).

A picture representing a left quotation mark

“Lorsque nous sommes absorbées par nos propres vies, nous négligeons les autres et passons à côté de beaucoup de choses…”

Les filles, un conseil pour nous toutes qui aspirons à atteindre des sommets avec Dieu: ne négligeons pas nos relations sur le chemin de notre ascension. Elles sont trop précieuses. La qualité prime certes sur la quantité; si nous reconnaissons avoir de la qualité à nos côtés, ne la prenons jamais pour acquis. Lorsque nous sommes absorbées par nos propres vies, nous négligeons les autres et passons à côté de beaucoup de choses que Dieu voudrait nous montrer.

 

Ce qui aujourd’hui est une force (exemple: travailler fort à tes accomplissements)  peut te coûter cher demain, si tu négliges certains aspects de ta vie. L’équilibre et discerner la saison, sont des clefs. Il y a un temps pour tout, un temps pour être seule et un temps pour être entourée. Un temps pour se donner à fond dans ses projets et un temps pour connecter avec les autres. Si tu es célibataire, c’est encore mieux, c’est le temps de profiter de tes relations au max pendant que tu développes tes projets ou grandis dans le ministère! Qui a dit que l’un devait exister au détriment de l’autre?

 

Soigne tes relations, soigne ton environnement, toujours avec la sagesse et l’amour de Dieu. Il n’en sera que plus florissant et tu en seras plus épanouie.

 

Avec Amour, Lily.

 
Share Tweet Pin It +1

You may also like

cest quoi le mariage carnet de lily

Le mariage, c’est quoi au juste?

Posted on 20/11/2017

Previous PostGarde ton coeur en cette saison
Next PostAttendre avec la bonne attitude de coeur
%d blogueurs aiment cette page :