In Mes Relations

Valentin ou pas Valentin? L’amour à l’honneur

valentin ou pas valentin? carnet de lily

À l’approche de la fête des amoureux, une interrogation a surgi lors d’un #girlytalk : « les chrétiens sont-ils censés fêter la Saint-Valentin ? ». Aux côtés de toutes ces célébrations mi-commerciales, mi-païennes mi-religieuses — nous pensons ici à Noël, Pâques, Halloween ou encore Thanksgiving — se place la belle Saint-Valentin. Devrions-nous nous sentir concerné(e)s par cette #fake effusion d’amour ?

 

Mais qui est donc ce Valentin ?

Valentin de Terni serait un prêtre chrétien, mort vers l’an 270. On raconte qu’il fut condamné à mort par l’empereur Claude II pour avoir consacré des mariages chrétiens dans la clandestinité. L’empereur avait interdit ces mariages en constatant que les chrétiens, une fois mariés, refusaient de s’engager dans l’armée pour ne pas quitter leur famille. Ainsi, Saint-Valentin serait mort en défenseur de l’amour et du mariage…

 

Pourquoi le 14 février ?

Plusieurs fêtes chrétiennes se trouvent aujourd’hui controversées du fait d’une pratique de l’Église catholique romaine. En effet, bon nombre de célébrations ont été instaurées à des dates où les populations effectuaient des rites païens et qui étaient donc des jours de fête déjà établis. Or, dans la Rome antique, il existait des « Lupercales », fêtes célébrées du 13 au 15 février. Selon la tradition, des prêtres romains sacrifiaient un bouc dans la grotte du Lupercal en vue de la purification du peuple en début d’année. Pour mettre fin à ces pratiques païennes, le pape Gélase Ier aurait décrété que le 14 février serait le jour de Valentin. Ce n’est que bien plus tard, au XVème siècle, qu’un autre pape fait de Valentin le saint-patron des amoureux, pour endiguer selon certains, le valentinage — cette coutume médiévale qui permettait aux couples mariés d’avoir des relations sexuelles hors mariage une fois par an.

 

Alors Saint-Val’ ou pas Saint-Val’ ?

Traitée de fête commerciale par de nombreux détracteurs, la Saint-Valentin n’est ni plus ni moins qu’un jour qui nous rappelle qu’il faut célébrer l’amour — “l’amour sous toutes ses formes” nous ajouterions presque, car tout le monde a besoin d’amour. Nous le savons, l’amour se célèbre 365 jours par an. Il ne s’agit donc pas tant de chocolats ou de fleurs, encore moins d’avoir un amoureux — qu’il soit secret ou non; il est plutôt question d’un jour dans l’année qui nous rappelle que nous devons donner de l’amour. À qui ? À Dieu, à soi et à l’autre. N’est-ce pas là, l’accomplissement de la loi ?

 

Aujourd’hui, aimons tous, aimons tout et aimons-nous !

Christabel

 

Share Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

Article précédentSaint-Valentin: vivre l'amour autrement
Prochain articleLysa Terkeurst: après 18 mois de séparation, son mariage restauré

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!