In Vie Spirituelle

True Story : mais qui est cet homme ?

true story qui est cet homme carnet de lily

Récemment, je suis tombée sur un TEDx sur YouTube dont le titre était « Telling Africa Story ». Je n’avais pas vraiment l’intention de regarder cette vidéo précisément mais l’intervenant a commencé à parler et quelques secondes plus tard à chanter ce que je présume être l’hymne nationale du Nigéria. Après avoir fait vivre à l’auditoire un moment patriotique, il a annoncé qu’il était en fait Ghanéen et non Nigérian comme tout le monde l’avait supposé, ce qui a provoqué un autre rire général. Durant un peu moins de 20 minutes, il a abordé un sujet intéressant oui mais avec du charisme, avec aisance, glissant la bonne blague au bon moment tout en maintenant son auditoire présent ou virtuel captivé. Un parfait orateur ! À la fin de mon visionnage, j’ai été tellement impressionné par sa « performance » que je me suis demandée mais qui est cet homme ?

Avec un soupçon d’excitation – excitation car j’allais découvrir une autre belle success story derrière cet africain au crâne lisse et aux grosses lunettes carrées, m’imaginant presque comment j’allais l’intégrer à ma liste peu étoffée de ces personnes qui m’inspirent, j’ai fait appel à un ami commun nommé Google et l’ai laissé me raconter l’histoire. Journaliste ghanéen et présentateur à la BBC World News, Komla Dumor a eu, comme je m’en doutais un très beau parcours, mais j’ai aussi découvert qu’il était décédé subitement un samedi matin moins d’un an après ce TEDx. Il avait 41 ans. Mais pourquoi ? Entre tristesse et déception, je me suis mise en quête de plus d’informations et j’ai été frappée par son témoignage. De Koffi Annan à Melinda Gates en passant par Makaziwe Mandela, fille de Nelson Mandela, tous ont évoqué une étoile, un cadeau pour le monde, un homme souriant et possédant un sens de l’humour hors du commun et tellement d’autres qualités, confirmant ainsi ma pensée première – pourquoi si tôt – qui s’est transformée en réflexion d’un autre genre. J’ai vécu cette expérience comme une application pratique d’un message que j’avais écouté la veille « Qu’as-tu décidé de devenir et d’accomplir ? Le pouvoir de la vision » (Tu trouveras l’enseignement ici).

Que retiendront les personnes de ton entourage quand tu ne seras plus de ce monde? Quel impact as-tu en tant que frère ou sœur, père ou mère, ami(e) etc. ? Es-tu une lumière dans leur monde ? Es-tu une étoile brillante ? Es-tu un rayon de soleil ? Quelle empreinte as-tu décidé de laisser sur cette Terre ? Une « star » que j’écoutais à l’époque disait dans une chanson « Je veux qu’ils sachent que j’ai donné le meilleur, que j’ai apporté de la joie et que j’ai rendu ce monde meilleur ». Si une étoile filante peut le dire – le faire c’est un autre débat – qu’en est-il de toi et de moi, lumière du monde, sel de la terre ?

Nous sommes pour beaucoup encore trop loin de cette vie d’impact mais comme j’ai coutume de dire « work in progress but still a masterpiece ». Le livre d’Éphésiens (Chapitre 2 verset 10) nous dit que nous sommes Son ouvrage – du mot hébreu poiema, nous sommes donc un poème écrit par Dieu Lui-même – et avons été créés pour travailler, pour accomplir de bonnes œuvres. Tu existes pour un but. Le grand Dieu, Celui qui tient l’univers dans le creux de Sa main s’est dépouillé de toute Sa puissance – un mélange de tous les superpouvoirs des Avengers est encore loin d’illustrer ce que cela peut représenter – et a versé Son sang pour toi, pour te permettre de faire ce travail. Dieu savait que tu naîtrais dans cette famille dysfonctionnelle, Il savait que tu connaîtrais le manque, la déception, l’échec… Il savait que tu ferais des erreurs qui te paraîtraient impardonnables. Il savait toutes ces choses et Il les sait encore aujourd’hui. Il voit la blessure profonde causée par le départ de ton père ou l’absence de ta mère.

Il voit.
Il sait.
Il t’entend.
Il est là.

Il savait avant la fondation du monde tout ce par quoi tu passerais et à quel point tu te sentirais illégitime pour le job et pourtant Il t’a choisi(e) pour être une lumière dans cette génération. Il a mis en toi la(les) réponse(s) à un(des) problème(s) de cette société. Je te donne un indice : tu sais cette situation, cette condition qui presqu’instinctivement t’agace ou t’attriste ; cette situation qui fait pleurer le cœur du Père en toi est une situation que tu es appelé(e) à changer. Et si tu espères secrètement qu’Il change d’avis, je peux t’assurer qu’Il ne le fera pas car Il n’est pas un Dieu qui se repent de Ses dons et de Son appel.

Enfin, après le processus inévitable et hautement nécessaire du lâcher-prise, rachète le temps. Comment me diras-tu ?

• Consacre du temps à Le connaître : plus tu Le connaîtras, plus tu Lui ressemblera.

« Or c’est sans voile, le visage découvert, que nous tous, nous contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur. Ainsi nous sommes constamment transformés d’après son modèle, pour lui ressembler davantage de jour en jour et en refléter une image toujours plus fidèle. Sa gloire devient progressivement nôtre. Il ne saurait en être autrement, car celui qui agit en nous, c’est le Seigneur lui-même par son Esprit – 2 Cor 3.18 »

• Exerce-toi à reconnaître et saisir chaque opportunité, et à les utiliser avec sagesse et diligence.

« Comportez-vous en gens avisés qui se rendent compte en quels temps critiques nous vivons, et savent tirer le meilleur parti de la période présente. Devenez maîtres de votre temps, profitez de toutes les occasions favorables, malgré les difficultés de l’heure. Oui, précisément parce que nous vivons en un temps où domine le mal – Éphésiens 5.16 »

• Domine sur la peur et ose chaque jour.

« Car ce n’est pas un esprit de timidité, de lâcheté ou de défaitisme que Dieu nous a donné, mais un esprit de courage, d’amour et d’enthousiasme, c’est un esprit actif et aimant qui nous rend forts et capables d’aimer ; il nous donne un jugement sain et une parfaite maîtrise de nous-mêmes – 2 Timothée 1.7 »

• Forme-toi dans ce domaine.

Le talent seul ne suffit pas. Il faut travailler.

« Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence ; N’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas – Proverbes 4.5 (LSG) »

• Reconnais les connexions divines.

Père, mentor, partenaire de destinée – discerne ces relations qui te feront gagner du temps.

 

Assurément, l’heure vient – elle est probablement déjà venue – où eux diront aussi de toi et de moi « Qui est donc cet homme, cette femme ? » Cela ne te rappellerait pas quelqu’un par hasard ?

 

Christabel B.

Share Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

Article précédentSimone café : le charme d'un salon de thé brésilien à Dakar
Prochain articleSamuel Shukrani's - Tu es Dieu

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!