In Célibataire Épanouie

Ta promesse: as-tu un Isaac ou un Ismael?

ta promesse isaac ou ismael carnet de lily

Tout récemment, je priais au téléphone avec une amie et à un moment donné elle a mentionné la patience d’Abraham; ça m’a interpelée car je vivais une situation ou ma foi et ma patience étaient mises à l’épreuve.

Alors la parole de l’Éternel lui fut adressée ainsi: Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier. Et après l’avoir conduit dehors, il dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit: Telle sera ta postérité. Abram eut confiance en l’Éternel, qui le lui imputa à justice. (Genèse 15:4-6 LSG)

Comme Abraham, Dieu t’a sûrement fait une ou plusieurs promesses. L’attente est parfois longue et par moments, tu es tentée d’obtenir un résultat par tes propres forces. Ça me fait penser à la femme d’Abraham, Sarai, qui était stérile et qui a décidé de prendre les choses en main. Elle a donc amené sa servante Agar vers son mari. Celle-ci est tombée enceinte mais s’ensuivirent des complications. Sarai** a commencé à voir Agar comme une rivale et l’a chassée dans le désert. Dans toute sa compassion, l’Eternel a tout de même fait grâce à Agar mais il reste que ISMAEL* était le fils qui est venu par les oeuvres, par les efforts de l’homme. Il était fils de l’esclave.

Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils ; je la bénirai, et elle deviendra des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle. Abraham tomba sur sa face ; il rit, et dit en son coeur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans ? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle ? Et Abraham dit à Dieu : Oh ! qu’Ismaël vive devant ta face ! Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. (Genèse 17: 16-19 LSG)

ISAAC* était donc l’enfant de la promesse, de l’alliance, sorti d’une Princesse (Sara**). Dieu a fait une promesse à Abraham et sa femme et malgré leur âge avancé, ils ont décidé de faire confiance au Seigneur. Il est facile de blâmer Dieu quand les choses ne tournent pas comme on avait prévu, mais n’oublions pas qu’Il nous a donné un libre choix. C’est à nous de choisir comment nous allons marcher : par la foi ou par la vue. Attendre l’accomplissement de la promesse ou courir derrière les bénédictions, désobéir faute de patience, souffrir et puis blâmer Dieu. Pendant tout ce temps là, Il n’a jamais bougé ou changé d’avis nous concernant. C’est nous qui avons été impatients et qui avons voulu prendre les choses en main au lieu de nous abandonner à Lui. Certaines promesses de Dieu sont déjà établies. D’autres promesses sont conditionnelles: elles demandent foi, patience, persévérance, prière et obéissance.
Aujourd’hui, je t’exhorte à faire preuve de foi et de patience face aux promesses de Dieu pour toi, comme Abraham.
 
Lorsque le temps devient long, nous voulons faire les choses par nous-mêmes. Dieu t’a promis le mariage, tu trouve que ça prend trop de temps. Comme SARAI, tu décides alors de t’en occuper toi-même et de te mettre à « la chasse ». Le problème, c’est qu’au lieu d’attendre ton ISAAC, tu t’en vas ramasser un ISMAEL. Et le résultat, c’est des cœurs brisés, des liens d’âmes, des frustrations, des déceptions, et dans certains cas, un éloignement partiel ou total du Seigneur, parce que la « bénédiction » que tu es partie prendre toi-même (et même coller le nom de Dieu dessus…) n’a pas grand chose à voir avec ce que Dieu t’avais promis. 

Je connais tellement de SARAI, qui ont décidé de prendre leur vie sentimentale en main, et au lieu de faire confiance à Dieu, sont allées ramasser un ISMAEL qu’elles tentent désespérément de changer et de transformer en l’homme idéal. Elles oublient que l’homme idéal pour elle, Dieu le connaît, et qu’elles n’ont pas à compromettre leur marche avec Dieu, leur foi, et même leurs désirs pour être bénies! Il suffit de s’abandonner à Dieu et de Lui faire confiance. Pas facile hein? Je le sais car moi aussi, j’étais cette femme, qui n’hésitait pas à soumettre TOUS les domaines de sa vie à l’Eternel SAUF le domaine relationnel. Inconsciemment je disais, Seigneur touche à TOUT mais pas à CE DOMAINE là. Ca démontrait un manque de confiance en Dieu. Mais jusqu’à quand? C’est après bon nombre de frustrations, de déceptions et de larmes versées que j’ai enfin décidé de Lui soumettre TOUS les domaines de ma vie. Et non, ce n’est pas différent pour toi. Tu dois, TOI AUSSI, soumettre TOUS les domaines de ta vie à Dieu. Tu peux dire ce que tu veux, mais si je te vois faire des compromis dans certains domaines, je sais automatiquement que tu ne fais pas confiance à Dieu dans ces domaines. Oh non, la bénédiction n’est pas gratuite, elle a un prix : la foi, l’obéissance et la patience.
C’est également valable pour le travail, les projets, la famille, etc. Combien d’entre nous avons enfanté des Ismael, des semblants de bénédictions, des semblants de promesses, à cause de l’impatience? Abraham avait 100 ans lorsque Isaac est né. Entre le jour où Dieu avait fait la promesse et celui de son accomplissement, 40 ans s’étaient écoulés. Tu parle d’une longue période! Mais nous les chrétiens d’aujourd’hui nous avons même du mal à attendre ne serait-ce qu’une semaine. Nous voulons un Dieu micro-ondes qui assouvira tous nos désirs. Mais n’oublions pas que 1000 jours pour nous = 1 jour pour Dieu. Le Seigneur n’a pas la même notion du temps que nous, la preuve, Il en est le Maître Absolu. Il est au-dessus du temps. Je ne dis pas que ta bénédiction prendra 40 ans pour arriver, mais ce que je dis c’est que peut importe le temps que ça prend et l’âge que tu as, ne te précipite pas. « Oh, Aurélie tu ne comprends pas, toi tu es jeune, moi j’ai déjà 30 ans, mon horloge biologique sonne.. » ; « Aurélie tu ne comprends pas ma situation, j’habite déjà avec lui. » ; « Ah mais moi je suis désolée ça a marché pour mon oncle et ma tante donc ça marchera aussi pour moi ». Oui, peut-être que je ne comprends pas, que je n’ai pas la pression de me marier, que ça a marché pour ton oncle et ta tante, mais une chose est sûre, je comprends que la patience est d’or. Je refuse d’être en dehors de la volonté de Dieu pour ma vie et d’aller épouser un ISMAEL parce que mon horloge biologique sonne. Et depuis quand ton standard c’est ton oncle ou ta tante, ou encore le monde? Ton standard c’est la Parole de Dieu si tu te dis enfant de Dieu. Ça en tout cas, je comprends.
Ismael arrive toujours avant Isaac. Cliquez pour tweeter
ISMAEL arrive toujours avant ISAAC. ISMAEL c’est la « bénédiction » qui ressort de nos propres forces, celle qui nous fait nous contenter de… faute de confiance en Dieu. ISMAEL c’est les faux, les contrefaçons que l’ennemi amène dans nos vies lorsqu’il sait que Dieu nous a fait une promesse et que nous commençons à nous impatienter. Ismael c’est le travail que TU SAIS que tu ne devais pas accepter, mais « Oh, je dois payer les factures, c’est pas grave si je manque ma nourriture spirituelle du dimanche ». L’ennemi essaye toujours d’attirer nos regards vers ce qui nous manque, ce que les autres ont/disent, vers les ISMAEL, afin de nous détourner de la véritable promesse de Dieu, et nous choisissons de participer (ou non) aux plans de l’ennemi pour nos vies. Pendant même que tu es en train de me lire tu reconnais les ISMAEL de ta vie, les endroits ou tu as fais des compromis, ou tu t’es contentée de, au lieu de faire confiance à Dieu. Les endroits qui te font trembler juste à y penser et ou tu n’as pas la paix surnaturelle de Dieu, car TU SAIS que tu es en train de faire des compromis. Devant les autres on peut faire semblant mais sache que personne ne peut faire semblant devant le Saint-Esprit et Il est FIDÈLE pour te sortir de là, si seulement tu fais un pas de foi.

J’ai pris l’exemple des relations car c’est le plus flagrant, mais c’est valable pour tous les domaines de ta vie. Dieu t’a promis quelque chose et au début tu es dans les Alleluia, Amen, cris de joie, roulements de tambours, statuts Facebook, les frissons et la vision. Cependant, c’est dans l’épreuve du temps que tu vois si tu avais vraiment la foi. Ne sois pas juste un(e) chrétien(ne) des Alleluia, Amen à tue-tête, apprends à marcher par la foi, à réellement faire confiance à Dieu et à Lui obéir.

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » (Hébreux 11:1 LSG)

Pour finir, je te laisse méditer sur ce texte, et je prie que Dieu te révèle aujourd’hui même quels sont les domaines de ta vie que tu ne Lui as JAMAIS abandonné, les domaines où tu ne Lui fais pas confiance. Dieu a besoin de ton obéissance. Si tu réalisais combien la volonté de Dieu pour toi est bonne, agréable et parfaite, tu n’aurais pas peur d’elle. Il n’y a rien de pire pour un enfant de Dieu que d’être en dehors de la volonté de Dieu. Parfois, on a tellement cru à un mensonge qu’on a finit par croire que ISMAEL est bien le ISAAC promis par Dieu. L’ennemi est passé maître dans l’art de tourner des mensonges en vérité. Aujourd’hui, rejette les mensonges de l’ennemi et reviens de tout cœur à Ton Dieu. Renonce à t’appuyer sur tes oeuvres, ta chair, ta propre sagesse. Il connaît et possède le MEILLEUR pour toi. Et ce meilleur s’appelle ISAAC. C’est avec foi et patience que tu hérites des promesses de Dieu pour toi. « Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. » (Hébreux 10:23 LSG)
 

OBÉISSANCE = AMOUR + FOI + ACTION.

 
With Love, Lily

Retrouve-moi sur Facebook, Twitter et Instagram!


* ISAAC et ISMAEL ont bien existé mais ils ne sont pas à prendre ici au sens littéral du texte.

** Je fais une claire distinction entre Sarai et Sara; je parle de la même personne, mais la seconde avait reçu un nom nouveau, donc une nouvelle identité de la part du Seigneur, tout comme nous, enfants de Dieu.

 

Share Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

dépose ta relation sur l'autel carnet de lily

Dépose ta relation sur l’autel

Publié sur 08/02/2018

Article précédentComment éviter l'infarctus spirituel?
Prochain articleQuand le mariage devient une idole

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!