marques et annonceurs carnet de lily

Le Carnet de Lily

ayesha curry carnet de lily

Ayesha Curry: “Je ne reçois aucune attention de la part des hommes”

 

Le Red Table Talk, vous connaissez? C’est un concept d’émission initié par Jada Pinkett Smith (la femme de Will Smith). Récemment, c’est Ayesha Curry, l’épouse du joueur NBA Stephen Curry qui est passé aux confessions. Ayesha vient tout juste d’avoir 30 ans; elle est auteure, chef, Cover girl, et mère de trois enfants. Dans ce red table talk, elle s’est assise avec sa belle-mère, sa belle-soeur et sa future belle-soeur (la famille s’agrandit!), et s’est exprimée à coeur ouvert à propos de son mari. Ayesha a confessé avoir certaines insécurités, notamment dues au fait que son époux recevait beaucoup d’attention de la part de la gente féminine.

“Ce qui me dérange parfois, et qui me donne un peu d’insécurité, c’est le fait que tu as toutes ces femmes qui se jettent littéralement à ses pieds, mais moi, ces dix dernières années, je n’ai rien eu de ça. Je ne reçois aucune (je sais que ça sonne bizarre), mais vraiment aucune attention de la part des hommes. Alors je commence à intérioriser et à me demander s’il y a quelque chose qui ne marche pas avec moi?”

S’en est suivi une polémique sur les réseaux sociaux de la part d’hommes et de femmes l’accusant de “rechercher de l’attention”. Sur Instagram par exemple, ce sont des centaines de milliers de commentaires désapprobateurs qui ont été postés sur les photos de la jeune femme. D’après plusieurs personnes, pourquoi rechercher l’attention d’autres hommes lorsqu’on est marié à Stephen Curry?

J’ai été tellement intriguée par tout ce vacarme, que j’en ai parlé avec mes amies mariées. Bien que certaines aient désapprouvé cette confession publique (qui a été quelque peu déformée, il faut le dire), la réponse fut unanime: à un certain moment, ça fait plaisir à toute femme, même mariée, de savoir qu’elle plait encore… Qu’elle n’est pas juste la maman qui a grossi et qui passe ses journées à la maison avec les enfants. Oui, toute femme a besoin de se sentir belle et désirée, même après des années passées avec le même homme. Cela n’a rien à voir avec une soif d’attention malsaine. Eh oui, si les célibataires se posent parfois la question à savoir si elles plaisent encore, c’est aussi le cas des femmes mariées!

 

View this post on Instagram

This is me throwing a pair of spanx in a Marie Kondo-Esque bin. “Does it spark joy?” I have never been one to cage my feelings and emotions to any capacity. I am human. It brings me pure joy to speak my mind, be vulnerable at times and to know myself inside and out. Seeing as how it’s mental health awareness month I really want to take the time to encourage everyone to speak their truth regardless of perception, fitting into a mold or offending someone, because it’s YOUR truth. And that’s okay! If what I’m not afraid to say out loud about being a 30yr mama of 3 helps another woman like me feel like they’re not the alone and not the only one with an insecurity (because we ALL have them, don’t play) then that makes all of this hoopla worth it. If you get a chance to watch the actual RTT and not the headlines and rumors please do! There is so much more depth to the talk and our family is grateful to @jadapinkettsmith for giving us the opportunity to bond together. As women let’s continue to uplift, empower and not suppress and compress our feelings and thoughts, as fleeting as some of them may be 😏. Love to you all! Go FIND YOUR JOY and SPEAK YOUR TRUTH unapologetically. 🙏🏽(that’s all-Miranda voice)

A post shared by Ayesha Curry (@ayeshacurry) on

 

Ayesha elle, l’a bien compris, et voici ce qu’elle a gentiment répondu à ses abonnés à la suite de ce Red table talk (voir le post Instagram ci-dessus) :

“Je n’ai jamais été du style à réprimer ce que je ressens. Je suis humaine. Je suis reconnaissante d’avoir cette opportunité de dire ce que je pense, d’être vulnérable et de me connaitre entièrement.” – Ayesha Curry

 

En tout cas, qu’on approuve ou pas, on ne peut que remercier Ayesha d’être humaine, et de dire tout haut ce que des centaines de milliers de femmes (mariées ou pas) pensent tout bas. Entre nous les femmes, la vulnérabilité est importante, et c’est un pas de plus vers la liberté. Nombreuses sont celles qui n’osent pas verbaliser leurs insécurités. Cependant, est-il réellement possible ou réaliste d’être constamment “fortes et puissantes”, de n’avoir aucune crainte parce qu’on aime le Seigneur? C’est une bonne question à se poser. Ce red table talk, on ne l’oubliera pas de si tôt, ça c’est sûr.

 

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez? Aurait-elle dû s’exprimer ainsi à la télévision nationale? Et a-t-elle raison de penser cela? La discussion continue sur Facebook!

 

(Crédit photo: Bustle)

Aurélie Nseme est la rédactrice en chef du magazine Le Carnet de Lily qui voit le jour en mars 2012. Sa mission est d’aider les femmes dans la recherche de leur identité et la découverte de leur vocation. Abordant tous les sujets sans tabou, elle leur enseigne à vivre des relations épanouies mais également à progresser dans leurs projets professionnels. Son désir est d’aider les femmes de cette génération à se déployer spirituellement et dans leurs relations, mais également au travers des dons et talents que Dieu a mis en chacune d’elles.

POST A COMMENT

error: Le Contenu est protégé !!